Montréal, le 19 août 2019 À quelques jours de la rentrée scolaire, la Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids) est d’accord avec la Commission Relève de la CAQ qu’il est temps d’interdire la vente de boissons sucrées dans les écoles.

Depuis 2007, l’ensemble des établissements scolaires du primaire et du secondaire doivent répondre aux orientations de la Politique-cadre pour un virage santé à l’école dans laquelle il est indiqué d’éliminer l’offre de boissons avec sucre ajouté (ex. : boissons gazeuses, énergisantes ou pour sportifs, eaux vitaminées, thés glacés, etc.). Toutefois, selon les données recueillies par la Coalition Poids en 2017, plusieurs milieux en offrent encore. « Les boissons sucrées n’ont pas leur place dans les écoles. Déjà amplement accessibles dans différents points de vente, les établissements publics n’ont pas à promouvoir davantage ces bonbons liquides », souligne Corinne Voyer, directrice de la Coalition Poids.

Les boissons sucrées sont la principale source de sucre dans l’alimentation des Québécois et font des ravages sur leur santé : obésité, diabète de type 2, maladies cardiovasculaires, carie et érosion dentaire, stéatose hépatique (foie gras) et certains cancers. La situation est particulièrement préoccupante chez les jeunes alors qu’en moyenne, les adolescents consomment un demi-litre par jour et les adolescentes un tiers de litre.

Le plan d’action gouvernemental Pour réduire la consommation de boissons sucrées et promouvoir l’eau, publié au printemps dernier, indique que l’offre alimentaire dans les établissements scolaires devrait être exemplaire ! « Faciliter la consommation de boissons sucrées n’est définitivement pas une mission des établissements de scolaire. Il est grand temps qu’elles disparaissent de leur paysage alimentaire », ajoute Mme Voyer.

Enfin, pour des raisons écologiques, de plus en plus de milieux éliminent l’eau embouteillée de leur offre, mais continuent de vendre des bouteilles d’eau sucrées qui sont toutes aussi nuisibles à l’environnement. Le retrait de bouteille d’eau à usage unique devrait d’emblée inclure les bouteilles d’eau avec sucre ajouté. À cet effet, la Coalition Poids a développé différents outils téléchargeables gratuitement pour aider les milieux à valoriser l’eau du robinet et à retirer les boissons sucrées de leur offre.

À propos de la Coalition québécoise sur la problématique du poids

Créée en 2006 et parrainée par l’Association pour la santé publique du Québec depuis 2008, la Coalition québécoise sur la problématique du poids réunit plus de 550 partenaires qui visent l’adoption de politiques publiques spécifiques à l’égard des problèmes reliés au poids. Elle agit pour favoriser la mise en place d’environnements facilitant les choix santé et la prévention des problèmes de poids. Pour plus de détails : cqpp.qc.ca.

– 30 –

 

Pour toute demande d’entrevue, contactez :

Corinne Voyer, directrice
Coalition québécoise sur la problématique du poids
Téléphone : 514 598-8058 poste 242
Cellulaire : 514 566-4605

cvoyer@cqpp.qc.ca