Version PDF du communiqué

Montréal, le 20 mars 2012 – Selon la Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids), le ministre des Finances a raté une belle occasion d’investir en prévention et en promotion de la santé. En effet, la création d’une redevance sur les boissons sucrées dans le budget 2012-2013 aurait permis de recueillir des fonds supplémentaires pour financer des actions concrètes de prévention tout en envoyant un message clair concernant ces produits nocifs pour la santé.

Au cours de la dernière année, la France et la Hongrie ont su saisir cette opportunité et mettre en place des mesures similaires à la proposition que la Coalition Poids a formulée au ministre des Finances dans le cadre des consultations prébudgétaires.

L’épidémie d’obésité coûte plus d’un milliard de dollars aux Québécois. « Tant que le gouvernement n’investira pas suffisamment en prévention, les coûts du système de santé continueront de croître et d’amputer une part toujours plus grande du budget du Québec. Les boissons sucrées sont clairement associées à l’épidémie d’obésité et le gouvernement est tout à fait en droit d’exiger une redevance à leurs fabricants », affirme Suzie Pellerin, directrice de la Coalition Poids.

Bien que ces mesures ne soient pas présentées comme des actions de prévention et de promotion de la santé, le budget prévoit des investissements dans le sport, le transport collectif et la qualité des aliments. Ceux-ci seront certainement favorables à l’adoption de saines habitudes de vie.

« Nous continuerons d’étudier la science et les expériences étrangères pour proposer des solutions réalisables et efficaces qui contribueront à prévenir l’obésité et ainsi soulager nos finances publiques », conclut Mme Pellerin.

À propos de la Coalition québécoise sur la problématique du poids
Créée en 2006 et parrainée par l’Association pour la santé publique du Québec depuis 2008, la Coalition québécoise sur la problématique du poids vise l’adoption de politiques publiques spécifiques à l’égard des problèmes reliés au poids. Elle agit dans le cadre de trois secteurs stratégiques (agroalimentaire, socioculturel et environnement bâti) pour favoriser la mise en place d’environnements facilitant les choix santé et la prévention des problèmes de poids.

– 30 –

Source :
Amélie Desrosiers
Responsable des communications, Coalition québécoise sur la problématique du poids
Téléphone : 514 598-8058 poste 233
Cellulaire : 514 475-7431
adesrosiers@cqpp.qc.ca