Montréal, le 5 juin 2007 – Selon une enquête SOM réalisée pour le compte de la Coalition québécoise sur la problématique du poids, 73 % des Québécois se sont dits tout à fait d’accord (51 %) ou d’accord (22 %) avec l’utilisation du zonage municipal dans le but d’interdire l’implantation de nouveaux restaurants de type fast food à proximité des écoles. « Ce sondage confirme qu’il existe au Québec un consensus ferme pour lutter contre l’épidémie d’obésité et de problèmes de poids par la mise en place d’environnements facilitant les choix santé. Il appartient à nos élus – particulièrement les élus municipaux dans ce cas-ci – d’utiliser les moyens à leur disposition pour que ce consensus se traduise concrètement dans la réalité », a déclaré Martine Painchaud, porte-parole de la Coalition Poids.

« Les établissements de restauration rapide situés autour des écoles contrecarrent les initiatives des commissions scolaires pour l’adoption de bonnes habitudes alimentaires chez nos élèves. La lutte contre l’obésité est un enjeu de santé publique qui interpelle, au-delà de la famille et de l’école, tous les acteurs sociaux. Les municipalités doivent contribuer, elles aussi, à créer des environnements qui facilitent les choix santé et le résultat de ce sondage indique clairement qu’elles jouissent de l’appui des Québécois pour agir avec les commissions scolaires dans la promotion de saines habitudes de vie », a indiqué André Caron, président de la Fédération des commissions scolaires du Québec.

Le président de l’Union des municipalités du Québec et maire de Sherbrooke, Jean Perrault, abonde dans le même sens. « Nous faisons face à une grave crise de santé publique et nous devons travailler ensemble pour lutter contre l’épidémie d’obésité. Les villes ont des pouvoirs qui leur permettent d’agir dans ce domaine. La révision de la réglementation des zones scolaires fait d’ailleurs partie spécifiquement des recommandations contenues dans le rapport sur L’amélioration des saines habitudes de vie chez les jeunes que j’ai présenté au gouvernement en 2005 », a expliqué M. Perrault.

Ce sondage SOM a été réalisé entre le 16 mai et le 28 mai 2007 auprès de 1000 répondants.

Créée au printemps 2006, la Coalition Poids a pour objectif l’adoption de politiques publiques spécifiques pour prévenir les problèmes reliés au poids. Ses interventions visent trois secteurs stratégiques (agroalimentaire, socioculturel et environnement bâti) pour favoriser la création d’environnements facilitant les choix santé et la prévention des problèmes de poids. On peut obtenir plus de détails sur la Coalition Poids en téléphonant au 514 844-0375 ou en visitant le site Internet www.cqpp.qc.ca.

− 30 −

Source :
Coalition québécoise sur la problématique du poids

Pour renseignements et entrevues :
Martine Painchaud
Porte-parole de la Coalition Poids
Tél. : 514 844-0375