Montréal, le 17 décembre 2008 – La Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids) invite la population, les parents et les consommateurs à la vigilance en ce qui concerne la publicité destinée aux enfants pendant la période des Fêtes. La Coalition Poids rappelle qu’au Québec, la Loi sur la protection du consommateur interdit formellement la « publicité à but commercial destinée à des personnes de moins de treize ans » (article 248 de la Loi).

« Cette publicité illégale peut se retrouver dans une foule de véhicules publicitaires tels que la télévision, les primes-jouets, les jouets qui reproduisent des produits de consommation, des jeux et concours dans Internet, des affichages dans les lieux publics, etc. », précise Suzie Pellerin, directrice et porte-parole de la Coalition Poids.

Pour l’industrie, les vacances de Noël constituent un moment crucial de l’année. Selon l’organisme Option consommateurs, « la période des Fêtes s’accompagne d’une surconsommation effrénée. Certains commerçants réalisent même jusqu’à 50 % de leur chiffre d’affaires annuel au cours des mois de novembre et de décembre ».

Immanquablement, cette période de frénésie commerciale s’accompagne de campagnes publicitaires musclées, notamment de l’industrie de la malbouffe, ce qui fait que les enfants en congé deviennent des cibles plus faciles à atteindre, devant le petit écran ou ailleurs. Soulignons qu’un enfant est exposé annuellement à plus de 40 000 publicités, et que l’Organisation mondiale de la santé a reconnu la publicité comme étant un des facteurs de l’obésité chez les jeunes. Pour madame Pellerin, « les consommateurs peuvent contribuer à protéger les enfants contre ces assauts publicitaires, tout en luttant contre l’obésité, en portant plainte auprès de l’Office de la protection du consommateur s’ils sont témoins de toute infraction à la Loi. Ils peuvent aussi en informer la Coalition qui pourra porter plainte en leur nom. »

Rappelons que la Coalition Poids a déjà déposé des plaintes à l’Office de la protection du consommateur afin de dénoncer les pratiques utilisées par l’industrie alimentaire. L’une d’elles concerne Saputo groupe boulangerie qui, lors de la promotion du produit IGOR de Vachon, aurait fait diffuser dans des Centres de la petite enfance du Québec ainsi que par l’entremise d’un site Internet, des messages publicitaires à but commercial destinés à des personnes de moins de treize ans. Si elle était reconnue coupable, Saputo pourrait se voir imposer des amendes totalisant 60 000 $. Un procès aura lieu à la fin janvier à Saint-Jérôme.

À propos de la Coalition québécoise sur la problématique du poids
Créée en 2006, la Coalition Poids vise l’adoption de politiques publiques spécifiques à l’égard des problèmes reliés au poids. Elle agit dans le cadre de trois secteurs stratégiques (agroalimentaire, socioculturel et environnement bâti) pour favoriser la mise en place d’environnements facilitant les choix santé et la prévention des problèmes de poids. On peut obtenir plus de détails sur la Coalition Poids en téléphonant au (514) 528-8058 ou en visitant le site Internet www.cqpp.qc.ca.

 

− 30 −

Source :
Suzie Pellerin, directrice de la Coalition québécoise sur la problématique du poids
spellerin@cqpp.qc.ca 
Tél. : 514 528-8058 poste 229
Cell. : 514 235-3766