En prévision du vote du 2 mai pour l’élection du prochain gouvernement fédéral, la Coalition Poids a interpelé les quatre grands partis politiques pour connaître leur opinion sur certains enjeux liés à l’obésité.

Lettre envoyée aux chefs des partis politiques fédéraux

Objet : Vos priorités pour freiner l’épidémie d’obésité

Monsieur,

L’obésité est aujourd’hui considérée comme un véritable fléau de santé publique dans de nombreux pays, on parle d’une réelle « épidémie » tant l’évolution a été rapide au cours de ces vingt dernières années. Au Québec, 57 % de la population adulte accuse un excès de poids et près d’un enfant sur quatre en souffre. Responsable de nombreuses pathologies graves telles que le diabète, les maladies cardio-vasculaires, l’hypertension et plusieurs cancers, l’obésité engendre non seulement des dépenses de santé faramineuses, mais également des pertes de productivité. Reconnaissant l’importance d’agir, la Déclaration sur la prévention et la promotion de la part des ministres canadiens de la Santé, de la Promotion de la santé et du Mode de vie sain était adoptée en septembre dernier.

Afin de faire face à l’épidémie d’obésité, la Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids) revendique l’adoption de politiques publiques pour la mise en place d’environnements facilitant les choix santé et la prévention des problèmes de poids.

Bien que la santé soit une compétence exclusive du Québec et des provinces canadiennes, le gouvernement fédéral est en mesure d’intervenir favorablement pour contrer l’épidémie d’obésité :

  • en réglementant les teneurs en lipides, en sucres et en sodium dans les aliments;
  • en encadrant l’emballage des produits pour qu’ils reflètent clairement leur contenu et qu’il n’induise pas le consommateur en erreur;
  • en investissant dans des infrastructures qui favorisent le transport actif ou le sport et qui profiteront à toute la communauté;
  • en interdisant clairement la publicité aux enfants;
  • en instaurant une taxe d’accise sur les boissons sucrées, dont les revenus pourront financer des actions de prévention et de promotion des saines habitudes de vie.

La Coalition Poids sollicite présentement les différents partis politiques fédéraux afin de connaître leurs engagements susceptibles de contribuer à réduire l’épidémie d’obésité. C’est pourquoi nous vous prions de nous faire connaître vos intentions à l’égard des points énumérés ci-haut, en précisant – le cas échéant – les moyens que votre parti compte prendre pour y parvenir.

Nous vous remercions de l’attention que vous portez à la présente et vous prions de nous faire parvenir vos réponses avant le 26 avril.

Meilleures salutations,

Suzie Pellerin
Directrice

Réponses des partis politiques fédéraux

Malgré un rappel, nous n’avons malheureusement reçu aucune réponse du Parti Conservateur.

Les autres partis politiques nous ont fait parvenir les réponses suivantes :