La Coalition Poids a déposé un mémoire au Conseil supérieur de l’éducation, dans le cadre des consultations précédant le Rapport 2010 sur l’état et les besoins de l’éducation. L’objectif est de faire reconnaître l’adoption de saines habitudes de vie comme un enjeu réel prédisposant les jeunes à de meilleurs apprentissages. En effet, l’alimentation saine et l’activité physique ont une influence positive sur différents contributeurs à la réussite éducative, dont la qualité d’attention en classe et les résultats scolaires.

Six recommandations

  • Créer un environnement sécuritaire autour de chaque école pour que les enfants puissent s’y rendre à pied ou à vélo en toute sécurité
  • Adopter une politique d’école active qui respecte la recommandation des experts et de l’OMS en matière d’activité physique. L’OMS suggère au moins 60 minutes, tous les jours, d'exercice physique d'intensité modérée à élevée pour les jeunes de 5 à 18 ans
  • Concevoir et expérimenter un programme québécois de repas scolaires subventionnés, inspiré de celui de Montréal
  • Encourager les municipalités à favoriser les saines habitudes de vie en adoptant, par exemple, un règlement de zonage limitant la malbouffe autour des écoles
  • Intégrer dans le programme scolaire, dès le primaire, le développement d’une pensée critique des jeunes vis-à-vis de la publicité et des modèles corporels présentés
  • Évaluer le processus de mise en place de la politique-cadre Pour un virage santé à l’école afin d’apporter les ajustements requis.