Version PDF du communiqué de presse

Montréal, le 4 mars 2014 – Alors qu’une nouvelle étude révèle que l’obésité et l’embonpoint sont toujours en hausse au Québec, la Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids) interpelle les élus sur l’urgence de prévenir et de réduire l’excès de poids et les maladies chroniques qui lui sont associées.

« On sous-estime la gravité de la situation. Nous savons qu’au Québec plus de la moitié des adultes est en surpoids. L’alarme sonne depuis des années et ces nouvelles données nous rappellent qu’il est urgent d’en faire davantage pour prévenir et réduire les problèmes liés au poids », soutient Corinne Voyer, directrice de la Coalition Poids.

Les conséquences sociales et économiques de l’épidémie d’obésité sont graves. L’obésité est un facteur de risque important pour plusieurs maladies chroniques qui sont parmi les plus invalidantes et meurtrières de la province comme le diabète, divers cancers et les maladies cardiovasculaires. Nombreux enfants et adolescents en surpoids ont désormais des problèmes de santé qui étaient autrefois réservés aux adultes tels que l’hypertension et le diabète de type 2. Rappelons également qu’en 2013, le Canada figurait au 3e rang des pays affichant le pire taux d’obésité infantile.

Le gouvernement doit en faire plus

Des estimations économiques ont évalué que l’épidémie d’obésité coûte plus de 1,5 milliard de dollars aux contribuables québécois chaque année. « Pour diminuer l’engorgement du système de soins et mieux contrôler les dépenses de ce secteur, le gouvernement doit investir en prévention de l’obésité et mettre en place des politiques publiques et des environnements facilitant la saine alimentation et un mode de vie physiquement actif », plaide Corinne Voyer.

Selon un récent sondage1, 80 % des Québécois estiment que le gouvernement du Québec doit en faire davantage pour prévenir l’obésité. Alors que des élections sont imminentes, la Coalition Poids incite vivement les partis politiques à prendre des engagements clairs dans leur plateforme électorale pour prévenir et réduire cet alarmant problème de santé et de société. Ce doit être une priorité pour l’ensemble des élus.
À propos de la Coalition québécoise sur la problématique du poids
Créée en 2006 et parrainée par l’Association pour la santé publique du Québec depuis 2008, la Coalition québécoise sur la problématique du poids vise l’adoption de politiques publiques spécifiques à l’égard des problèmes reliés au poids. Elle agit pour favoriser la mise en place d’environnements facilitant les choix santé et la prévention des problèmes de poids. Pour plus de détails www.cqpp.qc.ca.

– 30 –

Source :
Corinne Voyer
Directrice, Coalition québécoise sur la problématique du poids
Téléphone : 514 598-8058 poste 242
Cellulaire : 514 566-4605
cvoyer@cqpp.qc.ca

1Sondage omnibus web effectué par Ipsos, pour le compte de la Coalition québécoise sur la problématique du poids, auprès d’un échantillon représentatif de 1001 répondants francophones du Québec, âgés de 18 ans et plus (du 4 au 7 février 2014).

Pour plus de détails :