Montréal, le 4 avril 2018 – La Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids) est déçue par la décision du Conseil municipal lavallois de ne pas entériner la résolution de l’opposition officielle demandant le retrait des boissons sucrées de l’offre alimentaire des établissements municipaux. « Cesser la vente de boissons avec sucre ajouté est un geste concret pour réduire l’empreinte d’une ville sur la santé des citoyens et l’environnement. Hier soir, l’opportunité n’a malheureusement pas été saisie par Laval, mais il y aura d’autres occasions de le faire », commente Corinne Voyer, directrice de la Coalition Poids.

Lors de la séance régulière du Conseil municipal, le maire a soutenu qu’il comptait sur les éventuelles recommandations du Comité intersectoriel sur le développement global des jeunes enfants et sur l’adoption des saines habitudes de vie pour entreprendre de nouvelles actions à l’égard de l’offre alimentaire de la Ville. La Coalition Poids est confiante que l’idée fera son chemin. « Nous sommes convaincus que la pertinence de cibler particulièrement ces boissons trouvera un écho favorable au sein des recommandations du comité porteur devant se pencher sur l’offre alimentaire municipale », soutient Corinne Voyer, rappelant que les boissons sucrées se démarquent négativement de tous les autres aliments quant à leur impact néfaste à la santé.

Parallèlement aux travaux du comité intersectoriel prévus dans le Plan d’action régional 2017-2020, la Coalition Poids encourage la Ville à approfondir sa réflexion à l’égard de la vente de boissons avec sucre ajouté dans ses établissements et événements. Elle l’invite aussi à faire plus de place à l’eau de l’aqueduc non-embouteillée, par la multiplication et la mise en valeur des fontaines d’eau dans les établissements municipaux et places publiques. « L’eau lavalloise est réputée pour sa haute qualité et a reçu plusieurs récompenses. Que ce soit pour des préoccupations de santé, de qualité de vie, de protection de l’environnement, de réduction des déchets ou de résilience face aux canicules et changements climatiques, toutes les raisons sont bonnes pour maximiser l’accès à l’eau potable gratuite pour les citoyens », conclut Mme Voyer.

À propos de la Coalition québécoise sur la problématique du poids
Créée en 2006 et parrainée par l’Association pour la santé publique du Québec depuis 2008, la Coalition québécoise sur la problématique du poids réunit plus de 430 partenaires qui visent l’adoption de politiques publiques à l’égard des problèmes reliés au poids. Elle agit pour favoriser la mise en place d’environnements facilitant les choix santé et la prévention des problèmes de poids. Pour plus de détails, cqpp.qc.ca.

–30–

VERSION PDF

Pour toute demande d’entrevue, contactez :
Corinne Voyer
Directrice
Coalition québécoise sur la problématique du poids
Cellulaire : 514 566-4605
cvoyer@cqpp.qc.ca