• Les organisations de consommateurs, les organismes de santé et le monde universitaire soutiennent l’appel mondial à l’interdiction de la promotion commerciale des produits alimentaires malsains auprès des enfants.
  • Avec un budget annuel 13 milliards de dollars, la publicité pour la malbouffe est vue comme un facteur déterminant pour expliquer le chiffre de 177 millions d’enfants obèses ou en surpoids.
  • La Journée mondiale des droits des consommateurs mettra en évidence les dégâts causés par la promotion commerciale des aliments malsains.

La Coalition québécoise sur la problématique du poids, Consumers International (CI) et le Groupe de travail international sur l’obésité (IOTF) s’associent pour lancer aujourd’hui un code visant à restreindre considérablement la portée et l’ampleur de la promotion commerciale des produits alimentaires malsains auprès des enfants du monde entier.

La Coalition appelle l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à adopter le Code international relatif à la commercialisation des produits alimentaires auprès des enfants* et exhorte les Etats membres à intégrer les recommandations du Code dans leur législation nationale.

L’adoption du Code représenterait une avancée considérable pour les 117 millions d’enfants actuellement exposés au risque des maladies liées à l’obésité**. D’après les prévisions actuelles de l’OMS, le nombre de personnes en surpoids atteindra 2,3 milliards à l’horizon 2015.

Le code que CI et l’IOTF présenteront à l’Assemblée mondiale de la santé en mai 2008, fait suite à l’échec des tentatives d’autorégulation de l’industrie agro-alimentaire. Les propositions actuelles d’autorégulation se limitent à l’UE et aux Etats-Unis et à la commercialisation auprès des moins de 12 ans. CI, l’IOTF et ses partenaires estiment que ces mesures ne permettent pas de lutter efficacement contre l’augmentation alarmante des taux d’obésité observée aussi bien dans les pays développés que dans les pays en voie de développement.

Les dépenses publicitaires des entreprises multinationales de l’agroalimentaire ont atteint 13 milliards de dollars en 2006***. Ce chiffre ne tient pas compte des coûts publicitaires non rendus publiques qui sont liés à la promotion sur les sites de jeux en ligne, les sites communautaires et à l’exploitation commerciale de personnages de dessins animés et de célébrités.

CI et l’IOTF demanderont à l’OMS d’accepter les recommandations figurant dans le Code dans le cadre de sa future consultation sur la commercialisation des produits alimentaires destinés aux enfants. Ces recommandations comprennent:

  • L’interdiction des publicités télévisées ou radiophoniques des produits alimentaires et des boissons riches en matières grasses, sucre ou sel entre 06h00 et 21h00
  • L’interdiction de la promotion de ce type de produits alimentaires et de boissons dans les nouveaux médias (tels que les sites Web, les sites communautaires, par SMS)
  • L’interdiction de la promotion de ce type de produits alimentaires et de boissons dans les écoles
  • L’interdiction d’utiliser cadeaux, jouets ou points à collectionner comme techniques promotionnelles pour ce type de produits alimentaires et de boissons
  • L’interdiction d’utiliser des célébrités, des personnages de dessins animés ou des concours pour la commercialisation de ce type de produits alimentaires et de boissons.

Le lancement mondial du Code aura lieu le 15 mars à l’occasion de la Journée mondiale des droits des consommateurs. Plus de 50 organisations nationales de consommateurs marqueront cette journée en organisant des actions pour attirer l’attention sur les dégâts causés par la commercialisation des produits alimentaires malsains et pour faire pression sur les autorités publiques de leur pays afin qu’elles apportent leur soutien au Code lors de l’Assemblée mondiale de la santé.

Par voie de communiqué, la Coalition Poids exhorte les représentants du Canada à l’Assemblée mondiale de la santé d’appuyer la proposition du Code International.

Consumers International marquera également cette journée par le lancement d’un nouveau site de campagne consacré à la malbouffe: www.junkfoodgeneration.org

Le Directeur général de CI, Richard Lloyd, a déclaré:
« Selon les prévisions, 2,3 milliards de personnes seront atteintes d’obésité ou de surpoids en 2015. Il est vital d’agir maintenant si nous voulons que nos enfants grandissent sans souffrir des problèmes de santé liés à l’obésité. Il s’agit d’amener les autorités et l’industrie agroalimentaire à assumer leurs responsabilités en ce qui concerne la promotion des produits alimentaires malsains auprès des moins de 16 ans et cela à l’échelle mondiale, pas uniquement dans les pays riches. »

Martine Painchaud, porte-parole de la Coalition québécoise sur la problématique du poids, a déclaré : « La Coalition Poids se joint au mouvement de défense des droits des consommateurs et appuie la proposition de Code international qui vise à interdire spécifiquement le marketing auprès des enfants de produits alimentaires malsains. »

Ressources & Liens

Veuillez contacter Luke Upchurch (Tel :+44 796 894 9327 ; lupchurch@consint.org) afin d’obtenir une copie du Code, des documentations et afin d’organiser des interviews.

Note aux rédacteurs

i. Avec plus de 220 organisations membres dans 115 pays, Consumers International représente la seule voix indépendante faisant campagne pour les consommateurs dans le monde entier. Ensemble, nous souhaitons construire un mouvement international puissant dans le but d’accroître la protection des consommateurs et de renforcer leur influence dans le monde entier. Si vous désirez en savoir plus, veuillez consulter notre site Web : www.consumersinternational.org

ii. Le Groupe de travail international sur l’obésité (IOTF) est la section chargée des politiques de l’Association internationale pour l’étude de l’obésité, qui compte plus de 10 000 membres répartis dans plus de 50 associations nationales et régionales à travers le monde. Ces propositions tiennent compte des principes de Sydney de l’IOTF qui ont été élaborés dans le but de garantir aux enfants un haut niveau de protection contre la promotion commerciale des produits alimentaires et des boissons.

iii. La Journée mondiale des droits des consommateurs est une journée internationale d’action et de sensibilisation suivie par les organisations de consommateurs et les groupes de défense des droits civiques à travers le monde. Le 15 mars marque le jour où le Président John F. Kennedy a déclaré au Congrès américain: « Par définition, nous sommes tous des consommateurs. Les consommateurs sont le groupe économique le plus important. Ils affectent et sont affectés par presque toutes les décisions économiques privées et publiques. Cependant, ils sont le seul groupe important…dont les opinions ne sont souvent pas écoutées. »