Une initiative parrainée par l'Association pour la santé publique du Québec

Suivez-nous
Facebook LinkedIn Twitter RSS
Retour à la liste Imprimer

Communiqués et publications

30 octobre 2009 - Communiqué de presse - Alimentation à l’école et à l’hôpital
Revue de presse

Rapport 2010 du Conseil supérieur de l’éducation

Les saines habitudes de vie : une condition gagnante de la réussite scolaire selon la Coalition Poids

Version PDF du communiqué

Montréal, le 30 octobre 2009 – La Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids) estime que l’adoption de saines habitudes de vie constitue une condition gagnante pour la réussite scolaire au Québec. Dans un mémoire déposé aujourd’hui au Conseil supérieur de l’éducation dans le cadre des consultations précédant le Rapport 2010 sur l’état et les besoins de l’éducation, la Coalition Poids émet plusieurs recommandations qui reconnaissent la problématique du poids et l’adoption de saines habitudes de vie comme une enjeu réel prédisposant les jeunes à de meilleurs apprentissages.

La directrice de la Coalition Poids, Suzie Pellerin, souligne que l’école est un environnement favorable au développement de saines habitudes de vie. D’ailleurs, lors de la présentation de la politique-cadre « Pour un virage santé à l’école » en 2007, le premier ministre Jean Charest rappelait que l’élimination de la malbouffe des écoles était la première mesure dans la stratégie d’action jeunesse pour les années de 2006 à 2009, reconnaissant ainsi l’importance de l’alimentation pour les jeunes ainsi que le rôle exemplaire du milieu scolaire.

Au terme de l’année 2009, la Coalition Poids considère important d’évaluer le processus de mise en place de cette politique alimentaire afin d’évaluer ses effets concrets sur la qualité de l’offre alimentaire dans les écoles et d’apporter un soutien adéquat aux commissions scolaires et aux parents dans les années à venir.

Un repas pour tous
Après l’implantation de la politique alimentaire dans les écoles, la Coalition Poids souhaite que de nouvelles initiatives soient prises pour s’assurer que tous les élèves aient accès à de véritables repas santé le midi. En effet, il est démontré que les enfants qui mangent à leur faim des aliments sains ont de meilleures performances à l’école, consomment moins de malbouffe et montrent moins de chances de développer des problèmes de poids.

« On sait que les jeunes qui pratiquent une activité sportive ont une capacité d’attention plus grande à l’école que ceux qui ne le font pas. De plus, les jeunes qui présentent une meilleure condition physique ont de meilleurs résultats scolaires.  Il est donc primordial d’adopter une véritable politique d’école active qui respecte la recommandation quotidienne des experts et de l’Organisation mondiale de la santé », conclut Suzie Pellerin.

À propos de la Coalition québécoise sur la problématique du poids
Créée en 2006 et parrainée par l'Association pour la santé publique du Québec depuis 2008, la Coalition québécoise sur la problématique du poids vise l’adoption de politiques publiques spécifiques à l’égard des problèmes reliés au poids. Elle agit dans le cadre de trois secteurs stratégiques (agroalimentaire, socioculturel et environnement bâti) pour favoriser la mise en place d’environnements facilitant les choix santé et la prévention des problèmes de poids.

− 30 −

Source :
Amélie Desrosiers
Agente de communication
Coalition québécoise sur la problématique du poids
Téléphone : 514 598-8058 poste 233
Cellulaire : 514 475-7431
adesrosiers@cqpp.qc.ca

Partager