Une initiative parrainée par l'Association pour la santé publique du Québec

Suivez-nous
Facebook LinkedIn Twitter RSS
Retour à la liste Imprimer

Communiqués et publications

16 février 2016 - Communiqué de presse - Alimentation dans les villes - Activité physique dans les villes

Adoption d’une série de mesures pro santé dans l’arrondissement CDN-NDG

Des règlements d’urbanisme qui contribuent activement à la santé des citoyens

Version PDF du communiqué

La Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids) et l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) applaudissent l’adoption d’un règlement pro santé dans l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce (CDN-NDG). Celui-ci, contenant une série de mesures urbanistiques qui entreront en vigueur en mars 2016, facilitera l’adoption d’un mode de vie physiquement actif et une saine alimentation, prévenant du même coup l’obésité et de nombreuses maladies chroniques.

« Les élus de CDN-NDG ont franchi un pas inégalé en adoptant des mesures ciblant neuf objectifs pour favoriser les saines habitudes de vie sur leur territoire », se réjouit Corinne Voyer, la directrice de la Coalition Poids. « C’est la première fois qu’un arrondissement adopte un ensemble de mesures aussi bien ficelées; c’est motivant de constater l’engagement et la volonté des élus d’améliorer la qualité de vie de la population », ajoute-t-elle.

Près de 6 adultes sur 10 sont en surpoids ou obèses au Québec. « Il faut renverser cette tendance, et ce, dès le plus jeune âge. La municipalité est un palier de premier plan pour offrir aux citoyens un environnement sain; les actions locales ont donc des répercussions directes sur leur santé », conclut Corinne Voyer.

Rappelons que les saines habitudes de vie sont un enjeu prioritaire pour les élus de CDN-NDG, depuis 2009. « Ces nouvelles mesures auront un impact positif et significatif sur la santé de nos citoyens, la vitalité de la communauté et l’économie de l’arrondissement », explique fièrement Marvin Rotrand, conseiller du district de Snowdon. Il lance d’ailleurs un appel à l’action à ses homologues montréalais et québécois : « Nous espérons que ces mesures pro santé constitueront un modèle qu’ils implanteront dans leur arrondissement et municipalité. »

Geneviève Guérin, analyste-recherchiste à l’ASPQ, rappelle l’importance du rôle des municipalités pour offrir une santé durable aux citoyens : « Les élus doivent avant tout assurer un milieu propice au bien-être et à la qualité de vie des citoyens. Le courage politique des élus de CDN-NDG permet d’excellents gains pour la santé, particulièrement la modification restreignant l’implantation de restaurants rapides dans certains secteurs. » Un rapport de l’Institut national de santé publique du Québec, publié en octobre 2015, indique que la proportion de jeunes du secondaire consommant de la malbouffe est significativement plus élevée lorsque des restaurants rapides sont situés dans un périmètre de 750 mètres et moins de leur école. Notons que la consommation de la malbouffe deux fois ou plus par semaine est associée à l’obésité et à d’autres mesures négatives de santé chez les jeunes. « À Montréal, 75 % des écoles sont entourées d’au moins un établissement de restauration rapide dans un rayon d’un kilomètre, ce qui est un obstacle aux politiques alimentaires scolaires », renchérit Mme Guérin.

Un gain pour tous
Ces mesures seront également profitables à l’ensemble des Québécois, croit Corinne Voyer : « Toute action de prévention et de promotion de la santé permettra, ultimement, de diminuer l’important fardeau économique de l’obésité, qui s’élève annuellement à près de 3 milliards de dollars au Québec. »

La Coalition Poids et l’ASPQ peuvent accompagner les élus désireux de suivre ce mouvement santé, en fournissant des outils et modèles de résolution faciles à implanter dans leur communauté. Pour les consulter : cqpp.qc.ca/resolution et http://bit.ly/2159tod

À propos de la Coalition québécoise sur la problématique du poids 
Créée en 2006 et parrainée par l’Association pour la santé publique du Québec depuis 2008, la Coalition québécoise sur la problématique du poids vise l’adoption de politiques publiques spécifiques à l’égard des problèmes reliés au poids. Elle agit pour favoriser la mise en place d’environnements facilitant les choix santé et la prévention des problèmes de poids. Pour plus de détails, cqpp.qc.ca.

-30-

Pour toute demande médiatique, contactez :

Corinne Voyer, directrice
Coalition québécoise sur la problématique du poids
Téléphone : 514 598-8058 poste 242
Cellulaire : 514 566-4605
cvoyer@cqpp.qc.ca

Geneviève Guérin, analyste-recherchiste
Association pour la santé publique du Québec
Téléphone : 514 528-5811 poste 250
Cellulaire : 514 291-4303
gguerin@aspq.org

Partager