Une initiative parrainée par l'Association pour la santé publique du Québec

Suivez-nous
Facebook LinkedIn Twitter RSS
  • Accueil
  • Publicité destinée aux enfants
Imprimer

Publicité destinée aux enfants

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) reconnaît que l’environnement alimentaire d’aujourd’hui est très différent de celui qu’ont connu les générations précédentes, la variété de produits alimentaires et boissons disponibles sur la plupart des marchés offrant une diversité de goût, de la commodité et de la nouveauté1.

Identifié comme un des principaux facteurs contributifs à l’épidémie d’obésité, le marketing intensif des produits de faible valeur nutritive et haute teneur énergétique, partout dans le monde, expose les enfants à la commercialisation d’aliments et de boissons non alcoolisées à forte teneur en gras, sucre et sel2. Incapables de reconnaître les intentions commerciales du marketing, les enfants sont donc facilement manipulables et vulnérables face à la publicité qui les cible. De nombreux travaux ont ainsi démontré que d'importants impacts peuvent découler de la publicité destinée aux enfants, dont, entre autres, sa répercussion néfaste sur la qualité de leur alimentation.

Dans sa Stratégie mondiale pour lutter contre les maladies chroniques, l’OMS invite les États à se doter d’une loi pour régir le marketing des aliments et boissons à l’intention des enfants. Toutefois, en dépit des progrès notables de certains pays, l’OMS reconnaît que les mesures prises par les pouvoirs publics pour limiter cette pratique laissent à désirer. Pour y remédier, le Bureau régional de l’OMS pour l’Europe a élaboré un modèle de profils nutritionnels, que les pays peuvent adapter et utiliser, afin de classer les aliments en fonction de leur composition nutritionnelle. L’outil pourra servir aux décideurs à déterminer si un produit alimentaire peut faire l’objet d’un marketing auprès des enfants3,4,5.

Salle de presse