Le marketing agroalimentaire peut prendre plusieurs formes. Qu’il s’agisse de la publicité destinée aux enfants, de commandites sportives ou de l’emballage du produit lui-même, nous sommes constamment exposés à des messages publicitaires d’aliments de faible valeur nutritive, riches en graisses saturées, acides gras trans, sucres libres ou sel, et particulièrement les enfants.

En effet, l’industrie agroalimentaire ne ménage aucun effort pour promouvoir ses produits. Quant aux compagnies de boissons sucrées et énergisantes, elles sont constamment à la recherche de nouvelles boissons pour plaire à tous les segments de consommateurs, les distribuent dans de nombreux points de vente et recourent à un large éventail de techniques de marketing agressif.

Les 4 P du marketing = produit, prix, distribution (place) et promotion

Produit : une boisson pour chacun

tome_1_produit

Pour toucher tous les types de consommateurs, l’industrie développe une variété de produits susceptibles de plaire à chacun d’entre eux, et ce, à travers diverses stratégies :

  • multiplication et diversification des produits ;
  • ajout de vitamines et minéraux pour créer l’illusion de produits « santé » ou « à valeur ajoutée » ;
  • nom évocateur associé à des valeurs et à un mode de vie ;
  • couleurs et formes attrayantes véhiculant un symbole ;
  • formats qui s’adaptent à toutes les clientèles.

Pour en savoir plus, consultez le rapport complet sur le produit.

Prix : un atout décisif

tome_2_prix

Comme le prix est un facteur primordial dans le processus d’achat, les stratégies utilisées par l’industrie des boissons sucrées lui servent à assurer l’accessibilité de ses produits et susciter l’achat :

  • pour les jeunes, le prix est le deuxième déterminant en importance de la consommation d’un aliment, après les préférences alimentaires1,2,3 ;
  • 65 % à 80 % des décisions d’achat sont prises sur les lieux de vente4. Un bas prix peut ainsi stimuler un achat impulsif ;
  • une augmentation de 10 % du prix des boissons gazeuses pourrait réduire leur consommation de 8 à 10 %5.

Stratégies de l’industrie :

  • politique de prix par catégorie de boissons ;
  • rabais omniprésents ;
  • achats en grande quantité encouragés ;
  • associations de rabais avec la restauration rapide.

Pour en savoir plus, consultez le rapport complet sur le prix.

Distribution : miser sur l'accessibilité

tome_3_distribution

Les boissons sucrées sont omniprésentes dans les épiceries, dépanneurs, machines distributrices, stations-services, restaurants, cinémas, arénas, centres sportifs, écoles, universités, hôpitaux, pharmacies, gares, parcs, etc. L’environnement influence considérablement nos décisions alimentaires et plus un aliment est visible, plus il a de chance d’être « choisi » :

  • large distribution dans de nombreux points de vente ;
  • positionnement stratégique : rangées consacrées aux boissons sucrées, bouts d’allée, réfrigérateurs près des caisses, etc. ;
  • publicités sur les lieux de vente : affiches, affichettes posées sur les tablettes, autocollants sur les vitrines, présentoirs, matériel promotionnel, etc.

Pour en savoir plus, consultez le rapport complet sur la distribution.

Promotion : la clé du succès

tome_4_promotion

Les activités promotionnelles de la grande industrie agroalimentaire influencent les jeunes, spécifiquement visés par les publicitaires, qui voient en eux des consommateurs avec un important pouvoir d’achat et le potentiel d’être fidélisés à une marque6,7,8 :

  • les connaissances et l’attitude envers la malbouffe ;
  • les préférences et les comportements alimentaires ;
  • l’Organisation mondiale de la Santé a identifié le marketing intensif des aliments à haute teneur énergétique et faible valeur nutritionnelle comme un facteur contributif à l’épidémie d’obésité9.

Différents médias sont utilisés par l’industrie des boissons sucrées pour atteindre ses publics cibles :

  • publicité dans les médias traditionnels ;
  • internet (sites web, réseaux sociaux, courriels) ;
  • téléphonie mobile ;
  • jeux vidéo publicitaires (« advergames ») ;
  • promotion croisée ;
  • concours ;
  • placement de produit dans les émissions télévisées, films et jeux vidéo ;
  • commandite et activités philanthropiques.

Pour en savoir plus, consultez le rapport complet sur la promotion.


Références