Dans le cadre de la campagne électorale, la Coalition Poids s’attend à des engagements fermes du prochain gouvernement pour réduire l’embonpoint et l’obésité au Québec.

Plus de 4 millions d’adultes et près du quart des jeunes sont en surpoids. Le surpoids est un facteur de risque dans le développement de nombreuses maladies évitables comme le cancer, le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires et les problèmes articulaires. Selon les données de l’Institut national de santé publique du Québec, l’obésité coûte annuellement 3 milliards de dollars aux contribuables. Plusieurs de ces maladies et les souffrances qu’elles génèrent pourraient être évitées grâce à la mise en œuvre de mesures de prévention.

Infographie sur la problématique de l’obésité

Nos revendications

Nos actions

Lettre aux partis

La Coalition Poids a envoyé une lettre aux principaux partis pour connaître leurs engagements en matière de prévention et l’obésité. Les réponses obtenues seront ensuite rendues publiques.

Questions transmises aux partis

  1. En 2017, la Coalition Poids et ses collaborateurs ont publié un rapport détaillant l’application de la Politique-cadre Pour un virage santé à l’école. Ce rapport fait état du besoin de la mettre à jour et propose des recommandations à cet effet. Comment votre parti contribuera-t-il à améliorer l’offre alimentaire et la pratique d’activité physique dans les écoles préscolaire, primaires et secondaires ?
  2. Selon l’Institut de la statistique du Québec, les boissons sucrées sont consommées sur une base régulière par près de 40 % des citoyens. La consommation régulière de boissons sucrées augmente significativement le risque d’obésité, en plus d’être associée au diabète de type 2 et à la carie dentaire. Quelles mesures votre parti s’engage-t-il à mettre en place pour réduire la surconsommation de ces produits (ex. : une taxe sur les boissons sucrées réinvestie en prévention, le retrait de la vente des boissons sucrées dans les pharmacies et les établissements publics, une mise en garde sur les étiquettes) ?
  3. Combien et par quels moyens votre parti compte-t-il investir en prévention de l’obésité et des maladies chroniques ?
  4. En 2017, après de nombreuses consultations publiques, la Politique bioalimentaire a été dévoilée. Celle-ci reconnaît le rôle essentiel de l’alimentation dans le maintien d’une bonne santé. Or, le projet de loi 172, qui devait garantir l’application et la mise à jour de cette politique, n’a pas été adopté avant la fin de la session parlementaire. Votre parti s’engage-t-il à adopter un projet de loi afin de concrétiser la Politique bioalimentaire ?
  5. Comment votre parti s’engage-t-il à appuyer les municipalités souhaitant favoriser les saines habitudes de vie, notamment par l’offre alimentaire et l’aménagement de leur territoire ?

Réponses obtenues des partis


Activités de communication


Communiqués de presse


Blogues


Suivez-nous en direct sur les réseaux sociaux.

Devenez partenaire de la Coalition Poids,
c’est important et gratuit !