Une initiative parrainée par l'Association pour la santé publique du Québec

Suivez-nous
Facebook LinkedIn Twitter RSS
Imprimer

Problématique

Les boissons sucrées constituent une vaste catégorie de boissons contenant du sucre ajouté, dont les :

  • boissons gazeuses ;
  • boissons aux fruits type punchs et cocktails (excluant les jus de fruits purs à 100 %) ;
  • barbotines/sloches ;
  • boissons pour sportifs (ex. : Gatorade, Powerade, etc.) ;
  • boissons énergisantes (ex. : Red Bull, Monster, Rockstar, Guru, etc.) ;
  • eaux vitaminées/enrichies ;
  • thés et cafés froids préparés et prêts à la consommation ;
  • laits aromatisés.

La surconsommation de ces produits est préoccupante en raison de leurs répercussions sur la santé. Les boissons sucrées sont faciles à trouver, se vendent à bas prix et font l’objet d’une promotion intensive. L’industrie des boissons sucrées utilise des plans marketing étoffés pour encourager une augmentation de la consommation, notamment auprès des jeunes. Plusieurs mesures en faveur de la santé publique doivent, et peuvent, être adoptées pour limiter leur pouvoir d'attraction et en réduire la consommation.

Plus spécifiquement, certaines boissons, telles que les boissons énergisantes et diètes, comportent des risques particuliers pour la santé.

Consommation de boissons sucrées

Au Québec

  • Chaque jour, environ 20 % des enfants québécois de 4 ans consomment des boissons sucrées1.
  • Le quart des élèves du secondaire consomment une boisson sucrée ou plus par jour2.
  • 43 % des élèves du secondaire ont déjà consommé des boissons énergisantes3

Au Canada

  • La consommation de boissons sucrées augmente avec l’âge. Elle atteint des sommets chez les 14 à 18 ans : les garçons en boivent plus d’un ½ litre par jour et les filles, plus d’un tiers de litre4.
  • Les boissons gazeuses, boissons aux fruits et jus de fruits sont la source principale d’apport en sucre dans l’alimentation des 9-18 ans5.
  • Entre 1971 et 2001, la consommation de boissons gazeuses a doublé6, pour ensuite entamer une diminution progressive à partir de 2009, ce qui peut s’expliquer par un déplacement de la consommation vers d’autres types de boissons sucrées, comme les boissons énergisantes, eaux vitaminées ou boissons pour sportifs7
  • Selon la Chaire internationale sur le risque cardiométabolique, le Canada est le 10ème pays où il se vend le plus grand volume de boissons sucrées au monde. En moyenne, par adulte, 88,1 litres de boissons sucrées y sont vendus par année8.

Dans le monde

  • Selon les données de l’Euromonitor Passport International Database, l’Amérique du Nord est la région du monde où le plus grand volume de boissons sucrées est consommé, suivie de près par l’Amérique latine9.

 

Salle de presse
Événements et activités
  • 10 août 2015
    Première du documentaire « Sugar Coated »

    La première montréalaise anglophone du documentaire Sugar Coated aura lieu le 10 août prochain, au Cinéma du Parc. C'est une projection à ne pas manquer!

  • 19 novembre 2014
    Politiques publiques pour réduire la consommation de boissons sucrées et changer la norme sociale : l'expérience de la Californie

    La consommation régulière de boissons sucrées est identifiée comme étant un important facteur contribuant à l'obésité et d'autres problèmes graves de santé. Se basant sur de récentes recherches et l'expérience de la Californie, cette conférence explore les raisons de se mobiliser et d'agir sur la consommation de ces produits.

    Le Dr Harold Goldstein, directeur du California Center for Public Health Advocacy, exposera deux stratégies pouvant être mises en place, soit l'avertissement sur l'étiquette (front-of-package warning label) et la taxation des boissons avec sucre ajouté.