Une initiative parrainée par l'Association pour la santé publique du Québec

Suivez-nous
Facebook LinkedIn Twitter RSS
Imprimer

Avantages pour les villes

Meilleure santé des citoyens

Les résidents des quartiers aménagés pour la marche font entre 35 et 45 minutes d’activité physique de plus, par semaine, que les gens de milieu socioéconomique similaire habitant des quartiers peu favorables à la marche[1, 2].

L'activité physique régulière augmente le bien-être et réduit le risque de développer de nombreuses maladies.

[1] Ewing, R., Schmid, T., Killingsworth, R. & coll. (2003). Relationship Between Urban Sprawl and Physical Activity, Obesity, and Morbidity. American Journal of Health Promotion, 18 (1), 47–57.

[2] Sallis, J., Saelens, B., Frank, L. & coll. (2009). Neighborhood Built Environment and Income: Examining Multiple Health Outcomes. Social Science & Medicine, 68 (7), 1285–1293.
 

Sécurité accrue

Une circulation automobile élevée diminue le sentiment de sécurité et le niveau d’interaction sociale des habitants.

Dans les quartiers à forte circulation (souvent le cas de quartiers défavorisés), les enfants sont plus enclins à rester à la maison. Le sentiment d’appartenance à une ville résulte en partie du sentiment de sécurité et de bien-être, contribuant à la réduction de la criminalité dans les quartiers[1].

[1] Whitelegg, J. (1997). Critical Mass: Transport, Environment and Society in the Twenty-first Century. London, Chiago : Pluto Press.

Pouvoir d'attraction et de rétention pour les municipalités

Une municipalité ayant un environnement physique favorisant les déplacements en transport actif et qui offre des services et infrastructures de sports et de loisirs attrayants et facilement accessibles :

  • Augmente son potentiel attractif et récréotouristique[1];
  • Crée un milieu de vie de qualité pour les familles[2,3].
     

[1] Kino-Québec (2005). Aménageons nos milieux de vie pour nous donner le goût de bouger. Repéré le 20 juillet 2015.

[2] Global Advocacy Council of Physical Activity, International Society of Physical Activity and Health (2010). "La Charte de Toronto pour l’activité physique : un appel mondial à l’action". Repéré le 20 juillet 2015.

[3] Bergeron, K. & Cragg, S. (2009). Encourager le transport actif : Bulletin no1 : Les avantages du transport actif pour la santé. Ontario, Ottawa : Institut canadien de la recherche sur la condition physique et le mode de vie.
 

Avantages économiques

Les quartiers denses et favorables à la marche présentent plusieurs bénéfices économiques :

  • Réduction des dépenses consacrées par les ménages aux transports[1, 2];
  • Augmentation des recettes fiscales des municipalités, à la fois en raison d’une hausse de la valeur foncière des propriétés et d’une réduction du coût des infrastructures[3];
  • Baisse des heures de travail perdues dans les encombrements de la circulation[4];
  • Les piétons et les cyclistes sont portés à dépenser leur argent dans les commerces près de chez eux, ce qui augmente nécessairement la viabilité économique de leur collectivité[5].

[1], [2] Québec en forme (2011). "Les bénéfices économiques des espaces verts, des installations de loisirs et des aménagements urbains favorables à la marche". Faits saillants de la recherche. Numéro 4. Repéré le 20 juillet 2015.

[3], [4], [5] Transport Canada (2008). "Programme de démonstration en transport urbain – Études de cas sur les transports durables. Planification urbaine pour les bicyclettes". Repéré le 20 juillet 2015.
 

Conservation de l’environnement

Le transport motorisé est directement relié à la production de gaz à effet de serre, donc aux changements climatiques, et à la hausse des températures en milieu urbain (îlot de chaleur). Ainsi, une hausse du niveau d’utilisation des transports actifs aurait des retombées positives sur l’environnement[1].

[1] Direction de la santé publique de Montréal. (2006). "Le transport urbain, une question de santé". (Rapport annuel 2006 sur la santé de la population montréalaise). Montréal, Québec : Agence de la santé et des services sociaux de Montréal. Repéré le 20 juillet 2015. 

Salle de presse
  • 20 octobre 2015
    La Coalition Poids suivra de près les engagements du Parti libéral en matière de santé

    La Coalition Poids tient à féliciter les élus et réitère son message : le gouvernement doit agir de façon urgente en prévention et en réduction des problèmes liés au poids. D’après un nouveau rapport de la Fédération mondiale de l’obésité, sans intervention gouvernementale, le taux d’obésité au Canada continuera de progresser.

Événements et activités