Une initiative parrainée par l'Association pour la santé publique du Québec

Suivez-nous
Facebook LinkedIn Twitter RSS
Imprimer

Bienfaits de l'activité physique

La pratique régulière d’activités physiques améliore la santé et la qualité de vie, prévient les maladies chroniques et renforce la cohésion sociale [1].

Effets sur la santé

L’activité physique avant la puberté et à l’enfance est particulièrement bénéfique, puisque certains effets perdurent à l’âge adulte [2]. 

Bienfaits de l’activité physique et sportive
durant l’enfance et l’adolescence [3]
Condition physique Habiletés motrices, force, flexibilité, aptitude cardiorespiratoire, équilibre, agilité, coordination
Bien-être psychologique et santé mentale Humeur, estime de soi, sentiment d’efficacité personnelle, diminution du stress, de l’anxiété et des symptômes de dépression
Compétences sociales Réseau social, confiance, habiletés à résoudre des conflits, diminution de l’isolement et de la délinquance
Habitudes de vie saines Habitudes alimentaires, qualité du sommeil, activité physique à l’âge adulte

Effets sur la réussite scolaire

Les études démontrent que l’activité physique améliore les performances scolaires, puisqu’elle favorise l’apparition de facteurs prédisposant les élèves à l’apprentissage [4, 5, 6, 7, 8] :

  • L’activité physique améliore la capacité d’attention, la concentration, la mémoire et le comportement en classe.
  • La pratique d’activités physiques et sportives favorise le sentiment d’appartenance à l’école et tend à assurer une plus grande persévérance scolaire.
  • L’activité physique favorise l’estime de soi, l’autocontrôle et les compétences sociales.
  • Les jeunes qui présentent une meilleure condition physique ont de meilleurs résultats scolaires.

Les écoles sont reconnues depuis longtemps comme des établissements propices aux initiatives en matière d’activité physique. Plus que jamais, elles deviennent un milieu privilégié pour favoriser et soutenir un mode de vie physiquement actif chez les jeunes [9].

[1] Global Advocacy for Physical Activity, the Advocacy Council of the International Society for Physical Activity and Health (2010). La Charte de Toronto pour l’activité physique : un appel mondial à l’action. Repéré le 14 janvier 2013. 

[2], [3] et [4] Comité scientifique de Kino-Québec (2011). L’activité physique, le sport et les jeunes – Savoir et agir. Québec : Secrétariat au loisir et au sport, ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Gouvernement du Québec.

[5] Sigfusdottir, I. D., Kristjansson, A. L. & Allegrante, J. P. (2007). Health Behaviour and Academic Achievement in Icelandic School Children, Health Education Research, 22 (1), 70-80.

[6] Hillman, C. H., Erickson, K. I. & Kramer, A. F. (2008). Be smart, exercise your heart: exercise effects on brain and cognition. Nature reviews Neuroscience, 9, 58-65.

[7] Trudeau, F. & Shephard, R. J. (2008). Physical education, school physical activity, school sports and academic performance. International Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity, 5 (10). Repéré le 8 janvier 2013. 

[8] Rasberry, C. N. & coll. (2011). The association between school-based physical activity, including physical education, and academic performance: a systematic review of the literature. Preventive Medicine, 52 (1), S10-S20.

[9] Naylor, P. J. & McKay, H. A. (2009). Prevention in the first place: schools a setting for action on physical inactivity. British Journal of Sports Medicine, 43 (1), 10-13.

Salle de presse